Reconnaître les différents types de médailles

Les médailles ont toujours eu pour objectif d’honorer les actions collectives ou individuelles de civils ou de militaires. Les médailles honorifiques font partie des plus connues, mais il existe d’autres types de modèles.

La médaille de baptême

Parmi toutes les médailles religieuses, le médaillon de baptême est sans doute le bijou qui reste le plus connu. Traditionnellement offerte par le parrain et la marraine de l’enfant, cette médaille peut être gravée d’effigies religieuses spécifiques ou être marquée de signes laïcs. Parmi les signes religieux les plus courants, on trouve la Vierge Marie et l’Ange de Raphaël, qui sont tous deux des signes de protection. Saint-Christophe, patron des voyageurs, est également très courant.

Il existe également des symboles laïcs pour ceux qui ne sont pas vraiment croyants, mais veulent tout de même respecter la tradition. L’arbre de vie est la symbolique la plus appropriée, on la retrouve dans quasiment toutes les croyances au fil des civilisations. La colombe, traditionnellement religieuse, est aussi devenue un signe universel de paix et de protection. Certains créateurs de bijoux fabriquent également des symboles très enfantins comme un bambin ou un ourson.

 

La décoration honorifique

On trouve beaucoup de médailles honorifiques dans le domaine militaire, mais il existe aussi un certain nombre de décorations civiles remises à des citoyens pour récompenser une action exceptionnelle. Chez les militaires, l’Ordre National de la Légion d’Honneur est la plus haute distinction existante et récompense une série d’actes honorables ou des faits de guerre exceptionnels. Parmi les récompenses nationales, l’Ordre National du Mérite tient aussi une place importante pour récompenser les mérites distingués.

Les civils peuvent également recevoir ces deux récompenses pour services rendus à la France ou pour avoir contribué au rayonnement du pays à l’international. Dans la société civile, il existe également d’autres médailles servant à récompenser les mérites des personnes. La médaille du Travail n’est par exemple accordée qu’après au moins 20 ans de service dans une même institution. Les serviteurs de l’État peuvent prétendre à d’autres médailles en fonction de leur secteur d’activité : sécurité intérieure, médaille des services judiciaires, médaille des sapeurs-pompiers…

 

La médaille commémorative

Les médailles commémoratives ne sont réalisées que pour un événement particulier et ne constituent pas toutes une récompense nationale. La plus célèbre est la médaille commémorative française, une récompense militaire pouvant aussi être accordée aux civils qui ont mené des missions en dehors du territoire français à partir du 1er mars 1991. On peut y placer les agrafes des pays concernés par les actions militaires, mais cette médaille ne récompense pas les faits de guerre individuels ou collectifs.

Les médailles commémoratives n’ont un intérêt que pour ceux et celles qui ont participé aux actions récompensées. Elles ont également une certaine valeur pour les collectionneurs, car elles sont souvent éditées en version limitée et au bout de quelques années, leur valeur devient bien plus intéressante. Il en existe aujourd’hui un certain nombre, éditées à la suite d’actions militaires diverses.

La médaille sportive

La médaille sportive est sans doute l’une des plus connues et sert à récompenser des athlètes ou simples amateurs après un tournoi ou une compétition. Celui ou celle qui prend la première place décroche la médaille d’or, le second reçoit une médaille d’argent et le dernier du peloton de tête reçoit une médaille de bronze. Il arrive aussi que des médailles soient attribuées collectivement pour récompenser une équipe de leur performance au cours de la compétition.

Mentions légales